Quel bilan après 20 mois de pouvoir ? Le Président Félix Tshisekedi répond à la presse congolaise de Belgique

 

Le jeudi 1er octobre 2020 à l’issue de son voyage privé en Belgique, Le Président de la RD Congo Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a accordé une interview de près de trois quart d’heure à des médias congolais de Belgique à

– Les journaux en ligne Congo Indépendant représenté Baudouin Amba Wetshi et l’Info en Ligne des Congolais de Belgique par Cheik FITA.

– Les  Web TV  Chez Francis Show représenté par Francis Kakonde et Congo Sukisa TV représenté par Me Dona.

Quelles sont les questions qui ont été posées au Président de la république ?

Le Président Tshisekedi a-t-il rencontré des officiels belges ?

Le Président Tshisekedi a-t-il rencontré des officiels belges ?

Quoique le voyage soit privé, le Président Tshisekedi a échangé avec le Roi Philippe  au téléphone et il a diné avec Madame Sophie Wilmès alors Première Ministre.

Mais il n’avait pas rencontré Mr Alexander De Croo le nouveau Premier Ministre.

D’entrée de jeu, la question suivante lui a été posée :

« Après vingt mois de pouvoir le tiers du mandat, après avoir présidé 50 réunions du gouvernement, quel bilan ? Quelle projection pour les quarante mois qui restent ?

Sans langue de bois le Président Tshisekedi a dit : « En demi teinte ».

Pourquoi en demi-teinte ?

Il s’était fixé comme objectifs majeur la Paix à l’Est, et l’amélioration du quotidien du Congolais. « La paix à l’Est n’est pas encore totalement revenue, et je ne suis pas encore satisfait sur l’amélioration du quotidien de mes concitoyens ».

Comme point positif, il a cité :

  • l’amélioration du cadre macro-économique,
  • les efforts dans la mobilisation des recettes. Et les efforts de l’IGF, Inspection Générale de Finances pour résorber le déficit sont encourageants. « On est certes sur la bonne voie, mais il y a un petit retard dans l’amélioration du bien-être des citoyens.
  • L’accès à l’enseignement pour les enfants est une grande avancée,
  • Les bailleurs de fonds sont d’accord avec les réformes en cours,
  • La situation des Droits de l’Homme s’est nettement améliorée, il n’y a plus des prisonniers politiques. Il faut néanmoins déplorer quelques dérapages chez certains agents de l’ordre qui gardent encore les reflexes d’antan.
  • Les manifestations ont lieu sans problème,
  • Même quand certaines manifestations ne sont pas autorisées, elles sont bien encadrées,
  • Plusieurs infrastructures ont été réalisées  et d’autres sont en cours de réalisation,
  • Très bientôt les travaux du port en eau profonde de Banana vont commencer ainsi  que la construction du Pont Kinshasa-Brazza Vers Maluku.
  • Le site d’Inga III est dans le starting-block,
  • Les réformes dans le secteur de la justice avancent,
  • La justice gagne de plus en plus de crédibilité et apparaît aux yeux de l’opinion de plus en plus indépendante. Il y a certes encore quelques magistrats véreux,
  • L’Agence de lutte contre la corruption est déjà à pied d’œuvre.

Mais pour le Président Tshisekedi, la corruption est une véritable gangrène pour le pays. Les antivaleurs se sont fortement incrustées dans la mentalité des congolais. Et ce sera un grand combat pour éradiquer cela.

« L’ennemi du Congolais, c’est le Congolais… Nous devons éviter les faux-fuyants en accusant toujours les autres… Même si certains étrangers ne sont pas sans reproche »

Le Président Félix Tshisekedi a donné une très bonne note aux militaires. « Ce sont des vrais patriotes, quand on voit leur sacrifice, malgré l’Etat ne les rémunère pas encore convenablement… »

Soins de santé pour tous

Le Président Félix Tshisekedi a déploré l’arrivée de la pandémie de COVID-19 qui a retardé une de ses actions qui consistaient à  asseoir l’accès aux soins de santé pour les catégories les plus démunies ainsi que pour le couple Mère-enfant, en un premier moment.

Changement des mentalités

Quels sont les outils utilisés pour la reconversion des mentalités ?

Des artistes sont déjà mis à contribution par l’IGF par exemple pour des spots de sensibilisation.

Une agence pour le changement des mentalités existe déjà,

Dans plusieurs coins de la République, l’Etat est absent, nous travaillons pour changer cette donne.

« Pour éradiquer certaines antivaleurs, je me suis donné comme ambition de réaliser une économie forte,

Et le tribalisme ?

C’est un comportement de bas-étage qui consiste à manipuler certains pour qu’ils détestent l’autre.

La solution ?

« C’est l’amour du Congo et des Congolais. »

Situation des ambassades

« Très bientôt des nouveaux ambassadeurs seront nommés et à Bruxelles notamment où le nom du futur ambassadeur est déjà connu…

« … Seulement, la RD Congo a un grand nombre d’ambassades relativement élevé. Certaines devront être fermées. Il n’est pas exclu que le nombre actuel de 60 soit réduit de moitié.

Quid de la santé de la coalition FCC-CACH ?

« Nos négociateurs sont en pourparlers actuellement. Le vrai problème, c’est parce que nous sommes issus de deux horizons diamétralement opposés… Néanmoins nous avons un programme commun…

« Nous avons seulement des approches différentes.

Les juges qui avaient boudé la prestation de serment…

Les deux juges   de la Cour constitutionnelle qui avaient refusé d’être mutés à la Cour de Cassation ?

« Leur sort est déjà scellé….

A propos de la coalition

Si la coalition ne marche pas bien, pourquoi ne pas la dissoudre ?

« Dissoudre la coalition reviendrait à créer une crise politique. « les crises politiques on sait comment elles commencent, mais l’on  ne sait pas comment elles se terminent. Cela pourrait faire le jeu d’un troisième larron…

« Cela ne va pas profiter à la population … « Quand deux éléphants se battent, c’est l’herbe qui en pâtit ».

Procès Chebeya

  • Avec l’arrestation de Christian Ngoy, quid du procès Chebeya ?

« Le procès pourrait rebondir, mais cela est du ressort de la justice, pas du Président. »

Eléments vidéo de l’interview

Francis Kakonde et Me Dona qui sont plus dans le visuel ont clôturé l’interview avec pour Me Dona les questions sur :

  • La gestion de la Miba,
  • L’Affaire Chebeya,
  • Le Rapport Mapping,
  • L’incident du diplomate rwandais accrédité à Kinshasa,
  • La problématique de la double nationalité pour les Congolais de la diaspora,
  • Les frais de douane apparemment très élevés,

Et Francis Kakonde :

  • Le rappel d’une vieille interview où il avait affirmé qu’un jour l’actuel Président de la RD Congo serait Chef d’Etat,
  • Son mode de vie en tant que Président,
  • Les relations avec son entourage immédiat,

 

CATEGORIES
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )