Kinshasa. Deuxième nuit de couvre-feu

Kinshasa. Deuxième nuit de couvre-feu

Par Cheik FITA

Envoyé spécial de l’Info en Ligne des Congolais de Belgique

Kinshasa, le 20 décembre 2020

Alors qu’en cette nuit du dimanche 20 décembre 2020 Bruxelles va entrer officiellement en hiver en se réveillant, Kinshasa la Capitale de la RD Congo va passer sa deuxième nuit de couvre-feu. Quel climat règne-t-il?
A dix-neuf heures, deux heures avant le début du couvre-feu, dans les terrasses disséminées le long des grandes artères, les Kinois boivent tranquillement comme si de rien n’était. La circulation des véhicules et autres motos « wewa » n’est plus aussi dense qu’en temps normal. Sur les trottoirs, les passants qu’on aperçoit se dirigent manifestement vers leurs lieux de résidence. 

La photo d’illustration a été prise à 20H55. Il y a de moins en moins de phares sur les routes.

Nulle part on n’aperçoit des policiers. Tout semble normal.

Les Kinois semblent comprendre la mesure prise par les autorités du pays. Plusieurs personnes ont des masques, sans nécessairement les porter dans les normes. C’est en entrant dans un taxi que le geste de mieux ajuster le masque  est posé… Masques plus appelés cache-nez ici.

A 21heures, de l’intérieur, on entend encore des conversations au dessus des murs mitoyens. Mais ceux qui causent ont pris soin d’être à l’intérieur des parcelles. Le bruit des véhicules qui passent se font de plus en plus rares. La veille, vers minuit, la grande capitale tropicale était quasi silencieuse.

21 décembre, 5H00.

Le silence est total sur la ville. Les rares bruits qu’on entend c’est ceux des oiseaux, le chant d’un coq ou l’aboiement d’un chien. A 5h07 enfin, le bruit d’un premier véhicule, puis d’un autre… Ceux-là, ils devaient attendre impatiemment qu’il soit 5H00!

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )